Nous avons tous connu des moments de vie où la cuisine était une étape complexe, voire douloureuse. Que ce soit pour trouver quoi faire, réaliser le plat en lui-même, quand il nous manque un ustensile ou que l’on souhaite simplement s’éviter une vaisselle pénible… 

La bonne nouvelle c’est que nous avons rencontré quelqu’un qui a trouvé la solution. Cerise sur le gâteau, elle maitrise aussi bien le fond que la forme… focus sur Margaux Boisserolle alias La Mouette Toquée ! 🤗
Margaux Boisserolle

Qui es-tu ?

Je m’appelle Margaux Boisserolle, j’ai 20 ans et je suis photographe culinaire dans mon entreprise La Mouette Toquée.

J’ai voulu créer mon entreprise pour me permettre de me diversifier un peu plus autour de la photographie.  Si je dois parler de mon métier, je pourrais dire : Photographe et styliste culinaire, créatrice de contenus, créatrice de recettes et autres joyeusetés. 

Je suis le type de personne qui saisit les opportunités, comme il y a un an où on m’a fait une proposition de job avec pour condition de créer l’entreprise. Tout simplement. Maintenant, je travaille à son développement. Il faut savoir saisir sa chance et trouver les bons moments.

Margaux Boisserolle, Photographe culinaire à Nantes

En quoi consiste ton travail ?

Un.e photographe culinaire travaille en étroite relation avec un.e styliste culinaire.

Tout commence par la mise en place de l’image ; le fond, la vaisselle, le décor, les tissus tout ça en harmonie avec le plat ou les ingrédients à mettre en valeur.

Ensuite intervient la partie “photographie” où l’on choisit l’angle de prise de vue, le plan, la lumière, les réglages qui permettent de déterminer les effets de lumière et la profondeur de champ notamment.

Et enfin, il y a tout le travail de retouches afin de mettre en avant les produits, booster les couleurs, recadrer si nécessaire selon l’utilisation de l’image…

Tout ceci n’est qu’une version simplifiée de mon travail. Chaque partie prend plus ou moins de temps. Cela ne prend pas en compte le shopping (d’ingrédients et de vaisselle), le temps de cuisine et toute la partie administrative d’une entreprise, que ce soit les devis, les factures, la comptabilité ou même la communication.

Une mission type, ça donne quoi ?

L’un de mes derniers clients et avec qui j’ai beaucoup aimé travailler c’est La Boîte à Meuh en plein centre de Nantes.

Quand je travaille pour un commerce, je cherche à comprendre les besoins pour pouvoir apporter des solutions optimisées et répondre à leurs attentes.

Photographie par la Mouette toquée pour la Boite à Meuh

Photographie par La Mouette Toquée pour La Boite à Meuh

Ici, le but était de mettre en avant leurs différents univers, notamment les yaourts glacés, les gaufres et les salades pour leur nouvelle communication.

J’aime pouvoir réaliser les idées que l’on me propose, répondre à un cahier des charges. Mais ce que j’aime par dessus tout, c’est créer. Créer une image à partir d’une assiette ou d’un plat en particulier, créer une recette à partir d’un ingrédient, d’une saison…

Tu travailles sur quoi en ce moment ?

En ce moment, le projet qui me prend le plus de temps est le livre que je sors en financement participatif sur Ulule, que j’ai appelé Une poêle, une casserole.

Tout est une création personnelle : l’idée du livre, la création des recettes et des photos.

La mise en page est réalisée par l’incroyable Mathilda Oudiz, qui a fait un boulot de dingue.

Concernant la promotion du livre, je me débrouille par moi-même : communication, création du Ulule, le partage du projet autour de moi avec le soutien incomparable de Yan Degive et de Clémentine Lavote.

Une Poêle, une casserole - Le Livre

Comment t’es venue l’idée de “Une poêle, une casserole” ?

L’idée du livre est de pouvoir cuisiner avec rien… ou presque, même dans des petits espaces sans équipements.

Je trouve que c’est une problématique quand on est étudiant. On vient de partir de chez nos parents et on cherche de nouveaux repères. On a souvent qu’une plaque électrique avec deux foyers, pas de four, pas de place. Cela peut-être un peu déstabilisant.

Alors ce livre est un petit guide de quelques recettes pour pouvoir cuisiner sainement tout en se faisant plaisir avec juste une poêle et juste une casserole. 🍳

Le mot de la fin ?

Il faut oser. Juste oser aller au bout de ses envies et de ses projets.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *